République démocratique du Congo - Conseil de sécurité - New York - 28 février 2017

Intervention du représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations Unies

En République démocratique du Congo, le conseil s’est réuni la semaine dernière à notre initiative pour évoquer la situation dans le Kasaï et le manque d’avancée dans la mise en oeuvre de l’accord politique du 31 décembre. Témoignant de notre inquiétude partagée, les membres du conseil de sécurité ont adopté une déclaration à la presse qui demande au gouvernement congolais de mener immédiatement une enquête crédible et impartiale et de traduire en justice les responsables des violences. La déclaration appelle également les parties congolaises à appliquer sans plus de délais l’accord du 31 décembre, en particulier en procédant à la nomination du Premier ministre. Deux mois après la signature de l’accord, il est plus que jamais nécessaire de maintenir la bonne volonté politique qui avait permis cet accord si l’on veut éviter une plus grande insécurité en RDC. Cette déclaration rapporte également de la volonté du conseil de sécurité de suivre de près l’évolution de la situation en RDC, et à agir contre les acteurs congolais dont les déclarations ou la conduite nuiraient à la bonne application de l’accord et à l’organisation des élections.

Dernière modification : 03/03/2017

Haut de page